À la une, Axome, News, Références, Webdesign / /

La vente directe rajeunit avec le digital ! (2/2)

Et si l’essor des marques passait par la vente directe ? Poursuivons notre analyse de ce canal de distribution multiforme à travers deux nouvelles études de cas : Body Nature et Guy Demarle.

Body Nature : le sens de la communauté

Le laboratoire Body Nature est l’un des acteurs les plus dynamiques sur le marché des produits écologiques. Cosmétique, bien-être, entretien ménager : quel que soit le rayon, la philosophie des origines transparaît dans chaque innovation. 

Les valeurs de Body Nature n’ont pas changé depuis sa naissance en 1972, elles remettent l’humain et le développement durable au centre des préoccupations… et quand on sait que la vente à domicile se veut créatrice de lien social, on comprend que le laboratoire ait privilégié ce canal de distribution ! 

Aujourd’hui, Body Nature réalise 70 % de son chiffre d’affaires grâce à la vente directe. Le laboratoire est même 1er fabricant français de produits écologiques et biologiques sur le marché de la vente à domicile.

Cette réussite repose notamment sur une image de marque habilement entretenue sur les réseaux sociaux, et qui tient en éveil toute la “communauté Body Nature” :

  • La page LinkedIn de Body Nature lui permet communiquer sur ses valeurs d’entreprise, de montrer sa vitalité économique et ainsi de recruter de nouveaux vendeurs à domicile. 
  • La page Facebook reflète la vie de la communauté et rappelle les valeurs de la marque : durable, naturelle, responsable. C’est aussi le support idéal pour présenter les nouveautés, recueillir les retours clients et tisser des liens de proximité. 
  • Le compte Instagram incarne l’univers de Body Nature, ses valeurs, et valorise l’actualité du réseau. La marque met en scène ses produits, sa philosophie et stimule sa communauté avec des jeux-concours, des tests ou des témoignages.

Body Nature a su s’approprier les réseaux sociaux pour asseoir son image de marque et resserrer les liens qui l’unissent à sa communauté de consommateurs. Une stratégie payante, qui alimente elle-même les ressources de la vente directe !

Guy Demarle : l’expérience connectée ! 

Guy Demarle incarne l’esprit pionnier dans l’univers culinaire. Dans les années 60, elle met au point les premiers supports anti-adhérents, en 1989 elle se distingue à nouveau en inventant les moules en FLEXIPAN et en 1995, elle lance ses ateliers culinaires à destination des particuliers.

La marque a su trouver les bons ingrédients pour transformer la vente directe en expérience élargie. En s’appuyant sur un réseau solide, Guy Demarle incorpore les outils digitaux et laisse frémir sa communauté ! Celle-ci regroupe plus de 75 000 membres, friands de conseils et de nouveautés.

Aude JEULIN DHONDT est Directrice développement et Digital chez Guy Demarle. Elle nous confie quelques secrets de la recette de Guy Demarle…

Pouvez-vous nous présenter rapidement Guy Demarle, ainsi que votre mission ?

La société Guy Demarle existe depuis plus de 20 ans. Elle est spécialisée dans la vente directe d’articles de produits culinaires. Nous commercialisons des produits comme des moules en silicone, un robot connecté et de nombreux ustensiles par le biais d’ateliers culinaires à domicile. Nous sommes aujourd’hui une quarantaine de personnes au siège et le réseau compte environ 5000 conseillers en France et en  Belgique.

Pour ma part, je suis en charge de tous les projets de développement, par exemple pour le développement de notre robot connecté, le i-Cook’in ; et je m’occupe également de la stratégie digitale de la marque.

On sait que l’un des atouts de la vente directe, c’est l’humain. Mais pourquoi avez-vous misé sur le digital ?

Nous mettons le digital au service de l’humain pour améliorer l’expérience utilisateur liée à nos produits. Les outils digitaux nous permettent de poursuivre la relation client au-delà de l’atelier culinaire, ou encore d’aider nos conseillers à communiquer facilement avec leur clientèle.

Pouvez-vous nous donner un exemple concret ?

L’atelier culinaire, c’est notre marque de fabrique ! Notre métier consiste à rencontrer les personnes chez elles. Mais l’aventure ne s’arrête pas là : nous utilisons plusieurs leviers pour prolonger l’expérience Guy Demarle et fidéliser notre communauté. 

Nos conseillers disposent de la webapp PopSell pour garder le lien avec leur clients ou intervenir sur les réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Whatsapp, email). L’interface permet de publier des photos, de prospecter sur les thématiques des futurs ateliers, de communiquer sur les nouveautés…

Nous avons par ailleurs ouvert une boutique en ligne pour donner plus de liberté à nos clients. Si je veux juste acheter un nouveau moule pour préparer l’anniversaire de mon fils qui a lieu dans 2 semaines, je n’ai pas forcément le temps ni l’envie de participer à un atelier ! C’est dans ce genre de situation que le site e-commerce prend le relais. Avec cet outil, nous nous rendons disponibles 24h /24 pour nos clients.

Source Instagram Guy Demarle

Quels sont vos projets ?

Je travaille sur la refonte de l’interface du  i-cook’in : le robot connecté le plus complet du marché. La concurrence est forte sur ce segment, et pour nous distinguer nous nous sommes interrogés sur la qualité du service. Par exemple : comment aider l’utilisateur à trouver la bonne recette parmi les 8000 disponibles ? 

Nous réfléchissons d’une part à une interface design qui favorise une expérience fluide, et d’autre part au rajeunissement du Club qui réunit tous les utilisateurs du i-cooking.  
Cette innovation reflète toute notre démarche commerciale : élaborer une belle UX, centrée sur l’humain, alimentée par les interactions pour aboutir à des recommandations personnalisées.

Merci Aude pour ce partage d’expérience. La vente directe n’a pas fini de nous surprendre ! Elle convainc même les toutes jeunes marques, comme Maison Margaret. Retrouvez cette belle success story en ouverture de notre dossier.